Vendredi, dans une salle du club de Golf de Ponte Vedra, en Floride, Tiger Woods faisait ses excuses devant une quarantaine de mysterieux invites, soit disant ses amis. et sans la presence de sa femme, Elin.
Ce matin, le Morning Call, journal de notre region, titrait : " Les excuses de Tiger la queue entre les jambes" ! pas fin, mais efficace !!

« Je presente mes excuses pour mes actes irresponsables et egoistes » chevrotait Tiger Woods devant sa maman, assise au premier rang.
Dans sa tenue de 1er de la classe, le champion ressemblait a un adolescent pris en flagrant delit de flirt, mais deja assure d'un pardon grace a ses bons resultats.
Dans ses moments les plus suppliants il m'a fait penser a une personne kidnappee a qui il ne manquait qu'un journal dans les mains et des hommes armes et cagoules derriere lui...(oui, oui, je me moque !!)

Ces quatorze minutes de contrition scenarisée aux allures de lecon bien apprise, servie par un chaud lapin en quete de redemption aux yeux du monde, et surtout, des societes dont il souhaite regagner le soutien, ne m'auront pas convaincu.
Quant au reste, son engagement a poursuivre une thérapie ( qu'est ce qu'il peut bien y faire ?), son retour au bouddhisme et le long hug donne a sa maman en guise de conclusion, me laisse effare par cet exercice d’humiliation publique.
Franchement quel est le stratege en communication qui lui a conseille de se preter a cette ceremonie grotesque ???
En quoi des millions, et certainement des centaines de millions de telespectateurs ont-ils le droit d'etre impliques dans les affaires de cul de Tiger Woods ?
Et en quoi leur doit-il la moindre excuse ??
Pourquoi ne pas juste regarder ce type jouer au golf ?

La seule surprise du monologue est venue a la fin, lorsque Woods a dit qu'il ne savait pas quand il reprendrait le golf, sous entendant sans doute qu'il ne serait pas present aux Masters d'avril. C'est finalement la chose la plus habile qu'il ait dite, car car c'est de ça que tout le monde va parler dorenavant, pas de sa vie privee.

Allez salut maintenant

Neric