Depuis le temps, enfin en fait depuis la derniere campagne presidentielle aux US, l'annee derniere, que tout se joue sur le systeme de sante, l'assurance sante, ou quelque soit le nom qu'on lui donne, je me suis un peu penche sur la question et voici mon ressenti au fil des articles de journaux parcourus et l'intervention televisuelle d'Obama au mois de septembre...

 

Dabord, il faut admettre, ce qui personellement m'arrange car je l'ai toujours dit, qu'Obama est tres fort, vraiment tres fort. Strategiquement notamment. Pourquoi ?

D'abord parce qu'il a exprime clairement dans son discours, lors de l'emission 60 minutes, quelles etaient les attaques republicaines contre ses plans et en particulier contre la reforme du systeme de sante :
« Les républicains croient pouvoir rééditer leur tactique de 1993-1994. Un jeune Président est élu ( Clinton ) et propose une réforme de l’assurance santé américaine, qu’ils descendent en flamme, et ils utilisent cette victoire pour regagner la Chambre des représentants lors des élections suivantes a mi-mandat. C’est probablement le plan qu’ils sont en train de dépoussiérer ».
C'est un peu comme si un joueur de poker disait "laisse tomber, je connais ton jeu, j'ai mieux, trouve autre chose"...il a totalement desamorce les plans des Republicains juste en les mettant a nu, c'est tres bien joue.
Cela prouve aussi que cette menace republicaine est clairement indentifiee par la maison blanche et que celle-ci entend bien eviter d'etre piegee comme par le passe.
Et il sort ca comme ca dans la conversation, comme si ca n'etait qu'un simple parametre dans la balance, alors que cela change tout ! Pourquoi ?


Parce qu'Obama a réussi à les prendre à contrepied ! Evidemment en devoilant leurs plans, et aussi en expliquant que certains republicains voulaient evidemment tuer la reforme, MAIS que d'autres republicains attendaient des changements, ou en tous cas que quelquechose soit lance, ce qui met, de facto, un pourcentage non-negligeable de republicains de son cote, car n'oublions pas que le projet démocrate n'est pas de faire disparaitre l'assurance privée mais d'en compenser les carences.

En affichant un tel discours, Obama a pousse les republicains a change de strategie, ou en tous cas a faire semblant de se meler au debat en faisant des propositions mais sans plus rejeter l'idee de la reforme.
En mettant en exergue des principes, tout en restant flou sur les méthodes (assurance publique ou non), le Président a privé les republicains d’arguments tangibles. Ils sont obligés d’admettre la nécessité d’un changement  pour les 46 millions de non assurés, et d'une protection pour les millions de clients d'assurances privées. La balle a change de camp.

Obama explique aussi que le reforme de l'assurance sante est critique pour reduire le deficit ; Le coût du projet (700 millions de dollars) semble rendre impossible cette reforme, mais Obama assure que la réforme de l’assurance santé apportera une bouffée d’oxygene a l'economie nationale.
Aujourd'hui le plus gros probleme auquel le budget de l'etat doit faire face est celui du cout croissant de Medicaid and Medicare*.
 
* Medicaid : programme de sante dedie aux personnes et aux familles (eligibles) a faibles revenus.
* Medicare : programme d'assurance sociale donnant droit a une assurance sante aux plus de 65 ans (ou autres criteres speciaux)

 

Quoi qu'il en soit, Obama reste persuade que le moment est parfaitement choisi pour faire passer cette reforme, meme si, comme il le dit dans son discours, le projet de loi sera probablement declare "mort" 4 ou 5 fois avant qu'il ne passe enfin.

Allez salut maintenant

Neric